Guide pratique sur la qualité de l’air intérieur et le confort thermique sur le lieu de travail

Dans le monde, plusieurs centaines de millions de personnes travaillent dans un bureau. Bon nombre d’entre elles n’y est pas satisfait des conditions climatiques. Les plaintes concernant le confort thermique, souvent associées également à la qualité de l’air intérieur, en sont la raison la plus fréquente.

En règle générale, ces critiques doivent être examinées par un technicien de mesure. Sa mission est alors d’évaluer de manière objective les sensations thermiques des collaborateurs pour pouvoir déterminer si leurs plaintes sont fondées et, le cas échéant, localiser leurs causes pour les éliminer.

Il n’y a pas de doute que ces plaintes doivent être prises au sérieux pour des raisons de productivité en premier lieu, car les performances du personnel sont en rapport direct avec les conditions ambiantes sur leur lieu de travail.

S’y ajoute que, indépendamment des plaintes, la qualité de l’air intérieur influe aussi sur le système immunitaire des collaborateurs et que certains agents pathogènes ont une meilleure chance de survie lorsque l’air intérieur est sec. Le personnel court donc un double risque car le cas échéant, il est exposé à plus d’agents pathogènes tout en voyant ses défenses immunitaires affaiblies.

Découvrez dans ce guide pratique ... 

... quels paramètres influencent la qualité de l’air intérieur et comment les mesurer

... que signifie le confort thermique et comment l’évaluer

... comment procéder en tant que technicien de mesure en cas de plainte

... comment protéger la santé des collaborateurs de manière proactive

Contactez-nous

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir d'y répondre !

Contact

Vous voulez lire le guide entier ? Alors enregistrez-vous directement pour le téléchargement.

Help

32e3f7bc83f4f6edacf2c929e89577e20a08b853
Confirmer
Formulaire envoyé
Revoir les messages de validation
L'opération n'a pas pu être effectuée
Confirmation
Guide sur la qualité de l‘air intérieur et le confort thermique